Nèfle

Le néflier est de la famille des rosacées. Les nèfles contiennent plusieurs noyaux et peu de chair, mais celle-ci est très juteuse. Assez rares sur les marchés, elles sont peu utilisées en pâtisserie mais font d’excellentes compotes.

La plante de nèfle

Le nèfle commun ne doit pas être confondu avec le nèfle du Japon (Eriobotrya Japonica), typique des pays chauds. Ces deux variétés portent des fruits, mais appartiennent en fait à deux espèces différentes, bien qu’elles soient de la même famille, les Rosacées.

Le nèfle commun, d’origine européenne, est beaucoup plus petit que le nèfle japonais, qui provient en fait de Chine

Le nèfle commun, malgré son nom latin (Mespilus Germanica), n’est pas originaire d’Allemagne, mais d’Asie Mineure, où il est cultivé depuis 1000 avant J.-C. Il a été ramené en Europe par les Romains. Au fil des ans, le nèfle du Japon a remplacé la variété germanique, et aujourd’hui il est principalement consommé au Japon.

Nèfle commune

La chair des nèfles communes est mûre lorsqu’elle devient douce et brune et la peau vert-brun clair prend une couleur brun foncé. On le récolte à la fin de l’automne et en hiver, mais il n’est bon à manger qu’au printemps, à tel point que beaucoup de gens ont l’habitude de le faire mûrir chez eux, dans un panier.

Nèfle du Japon

Les nèfles du Japon sont de petits fruits orangés de forme ovale et à la peau légèrement poilue. La chair est très juteuse, sucrée et un peu acidulée, et mûrit au printemps. Les graines sont toxiques car elles contiennent de l’acide cyanhydrique.

Ils sont communément appelés nèfles et sont les fruits les plus courants et les plus utilisés.

Nèfles américaines

Le nèfle d’Amérique est le fruit du sapote noir (Diospyros digyna), un arbre originaire du Mexique et d’Amérique centrale, également surnommé “caca de poulet” en raison de la couleur de son fruit qui rappelle les excréments de cet animal.

Cet arbre est cultivé à la fois pour ses fruits, appelés aussi sapote noire, et pour son latex, utilisé pour fabriquer du chewing-gum.

Le sapotier peut atteindre plus de 10 mètres de haut, son feuillage est vert clair et ses fleurs jaune-verdâtre sont très parfumées. Le fruit est une baie vert olive, qui devient brune à pleine maturité. À ce stade, la chair se ramollit et devient brun foncé, tandis que la texture devient farineuse et crémeuse. Il a un goût similaire au chocolat.

Lorsque la sapote n’est pas mûre, son jus est caustique et irritant. Il ne devient comestible qu’à maturité, entre juin et octobre, et se déguste mélangé à du jus de citron ou d’orange pour former une crème qui accompagne le lait ou d’autres sucreries.

La saison des nèfles

Le nèfle du Japon est orange, il mûrit au printemps et se consomme immédiatement, car il ne dure pas longtemps.

Le nèfle commun, en revanche, doit être récolté en automne et consommé au printemps, après l’avoir stocké longtemps, afin que la chair devienne brun foncé, car elle est auparavant acide et non comestible. Il ne peut être dégusté qu’après cette longue période de maturation, lorsque les tanins dont il est riche se transforment en sucres.

Comment utiliser et manger le nèfle ?

Il existe de nombreuses utilisations de ce fruit, non seulement dans la cuisine, mais aussi en phytothérapie.

Avec son écorce et ses feuilles séchées, vous pouvez préparer des décoctions contre l’inflammation de la cavité buccale ou la diarrhée.

Les feuilles sont plutôt utilisées comme un remède naturel dans les cas de toux grasse: elles sont en effet mucolytiques et expectorantes. De plus, selon la médecine chinoise, ils sont considérés comme curatifs en cas de maux de dos, de vomissements, de maux de tête, d’infections virales.

Il est également utilisé comme stimulant, anti-fatigue, et pour aider à la digestion et donner de l’appétit. Et aussi pour faire baisser la fièvre, c’est pourquoi il est considéré comme un antipyrétique naturel.

Tout le monde ne sait pas que ces fruits sont également utilisés dans les cosmétiques. De ses feuilles sont également extraits des principes actifs fondamentaux pour la création de crèmes contre les rougeurs et l’inflammation.

Quels sont les bienfaits ?

Les nombreuses propriétés des nèfles en font un fruit vraiment précieux pour notre organisme. C’est un véritable remède naturel qui aide à résoudre et à prévenir de nombreux petits désagréments.

Ils sont riches en vitamines, en fibres et en sels minéraux et sont composés à 87% d’eau. Pour cette raison, les calories des nèfles sont vraiment minimes. Seulement 30 pour 100 grammes ! Elles sont donc idéales pour les personnes qui suivent un régime hypocalorique.

Ils aident à combattre les problèmes cardiovasculaires grâce à la présence de potassium, de fer, de cuivre et de manganèse, qui favorisent le renouvellement du sang grâce à la production accrue de globules rouges.

La présence de vitamines A, B et C est également abondante. La vitamine A protège spécifiquement la rétine de l’œil et prévient la formation de radicaux libres, luttant ainsi activement contre le vieillissement.

Il contient de nombreuses fibres qui peuvent réduire le mauvais cholestérol, en liant l’excès de graisse. Parmi ceux-ci, la présence d’acide formique est importante, qui procure un sentiment de satiété, limitant ainsi la faim.

Les grandes quantités de pectine aident plutôt à lutter contre la constipation et à réduire le risque de cancer du côlon, favorisant l’élimination de toute toxine. Si, au contraire, vous mangez une nèfle qui n’est pas encore mûre, vous obtiendrez un effet astringent, utile en cas de diarrhée.

Les nèfles sont également diurétiques, c’est pourquoi leur consommation est recommandée en cas de calculs rénaux, de goutte, d’hyperuricémie et d’hémorroïdes.

Glucides des nèfles

Dans 100 grammes de nèfles, on trouve 8,58 grammes de glucides. Cela en fait un fruit peu calorique et même s’il a un goût sucré. Il peut être consommé en cas de surpoids et aussi en cas de diabète.

Riche en glucides (environ 10 grammes pour 100 grammes de fruits), mais très pauvre en lipides et en protéines, il est composé en grande partie d’eau.

Combien de calories ?

Les nèfles sont également idéales pour maintenir la silhouette. Il ne contient que 36 calories par 100 grammes et est fortement recommandé dans le cadre d’un régime alimentaire.

Ses propriétés diurétiques en font également un fruit idéal pour éliminer rapidement les toxines. Convient pour le petit déjeuner ou comme en-cas ou collation.

Quelles sont les contre-indications ?

Il existe quelques contre-indications en cas de consommation excessive de nèfles. Plus précisément, la consommation dethé et de tisanes provenant de ses feuilles doit toujours être signalée à votre médecin, car elle peut interférer avec la prise de certains médicaments.

Le nèfle et le diabète

Pour les personnes souffrant de diabète, ce fruit, bien que très sucré à maturité, n’est pas recommandé dans l’alimentation.

En fait, il a un indice glycémique élevé. Cependant, les diabétiques ne doivent pas le manger lorsqu’il est trop mûr, et il devient très sucré.

Julien

Alban

Complètement accro au sucre, que je consomme heureusement sur mon vélo. Me voici à créer un nouveau blog et à écrire sur la pâtisserie. Je pratique de façon assidue depuis 4 ans maintenant et j'aimerais aujourd'hui vous faire partager ma passion. Objectif 2020, obtenir le CAP pâtissier.
En cours ( 5 min) : Nèfle