Carvi

Le carvi est aussi appelé « cumin des prés » ou « des montagnes » ou encore « faux anis », en raison de similitudes de goût et d’aspect. Ses graines sont oblongues comme celles du cumin, mais sa saveur est moins musquée. Il est utilisé dans la pâtisserie hongroise et allemande et dans certains biscuits anglais, il aromatise les dragées des Vosges et entre dans la fabrication de plusieurs liqueurs et alcools (kummel, vespetro, schnaps et aquavit).

Qu’est-ce que le carvi ?

Les graines de carvi ou carvi des prés, connues surtout pour leurs propriétés digestives, appartiennent à une plante similaire au cumin. Dans ce guide, nous découvrirons tous les avantages, les utilisations qui peuvent en être faites et aussi quelques contre-indications.

Les graines de carvi proviennent d’une plante herbacée (nom scientifique carum carvi) et sont similaires au cumin ; c’est pourquoi la plante est également connue sous le nom de cumin sauvage ou cumin des prés.

En fait, la plante et les graines sont similaires, bien que les graines de carvi soient plus petites et aient un arôme différent et plus délicat.

Connue pour ses propriétés digestives depuis l’Antiquité, les feuilles de cette plante peuvent être utilisées soit dans les salades, soit comme ingrédient aromatique dans les soupes et les sauces, ou encore ses racines, cuites comme des carottes ou du potiron.

Les graines, en revanche, ont un arôme plus intense et sont plus largement utilisées pour rehausser le goût des plats salés ou pour la préparation de certaines liqueurs.

Comment utiliser le carvi en cuisine ?

Le carvi est également utilisé dans la cuisine, tant pour ses feuilles, avec lesquelles on prépare les salades et les sauces, que pour ses graines. Dans les pays du nord de l’Europe en particulier, ils sont utilisés dans le pain, le fromage et même dans les gâteaux et les biscuits.

On prépare également une liqueur, appelée comme cette épice en allemand (Kümmel). Il peut également être aromatisé avec de la viande et des légumes, notamment du chou et de la choucroute.

Quels sont les bienfaits ?

D’un point de vue nutritionnel, les graines de carvi présentent des caractéristiques intéressantes : elles contiennent une bonne quantité de protéines et de graisses et sont également riches en fibres alimentaires.

Parmi les sels minéraux, on trouve surtout des concentrations de potassium, sodium, zinc, phosphore, cuivre, manganèse, fer, magnésium et calcium ; parmi les vitamines, celles des groupes A, B (en particulier B1, B2, B3, B6), C, E et les folates prédominent.

Les huiles essentielles présentes dans les graines de carvi (obtenues par pression des graines par distillation à la vapeur d’eau), comme le limonène et la carvone, se voient attribuer les principales propriétés thérapeutiques de cette plante.

Les graines de carvi sont notamment utiles pour l’action digestive. En plus de favoriser les processus gastriques et de stimuler l’appétit, ils contribuent à rétablir la quantité optimale de flore bactérienne et ont un effet carminatif en facilitant l’élimination des gaz intestinaux.

En outre, pour le bien de l’intestin, ces graines ont des propriétés antibactériennes qui les rendent aptes à combattre les infections.

Le système respiratoire peut également bénéficier de l’activité bénéfique des graines de carvi, grâce aux vapeurs de l’huile essentielle qu’elles contiennent.

Graines de carvi : contre-indications

La consommation de graines de carvi et de leur huile essentielle est contre-indiquée pour les enfants de moins de trois ans et les femmes enceintes.

L’utilisation d’huiles essentielles est également interdite en cas de maladie du foie ou d’hypersensibilité avérée à un ou plusieurs composants.

En général, la dose quotidienne autorisée pour éviter les effets secondaires varie entre 1,5 gramme et 6 au maximum.

Cette épice peut être prise sous forme d’infusion ou de décoction, à préparer en laissant une cuillère à café de graines hachées dans une tasse d’eau bouillante et en filtrant ensuite la boisson.

Julien

Alban

Complètement accro au sucre, que je consomme heureusement sur mon vélo. Me voici à créer un nouveau blog et à écrire sur la pâtisserie. Je pratique de façon assidue depuis 4 ans maintenant et j'aimerais aujourd'hui vous faire partager ma passion. Objectif 2020, obtenir le CAP pâtissier.
En cours ( 3 min) : Carvi