Halloween

Lorsque les parfums et les saveurs d’Halloween se profilent à l’horizon, nous sommes tous enthousiasmés ! La tradition culinaire d’Halloween inclut un peu de tout, des pommes caramélisées aux tartes à la citrouille, et offre des variations infinies pour la créativité dans la cuisine. Si vous cherchez à créer des recettes savoureuses et à vous lancer dans des traditions amusantes et authentiques avec votre famille et vos amis, ne cherchez pas plus loin. Nous avons préparé un guide des grands classiques d’Halloween pour vous aider à perpétuer la tradition. Peu importe que vous ayez envie de tartes au potiron en forme de muffins ou d’une poignée de bonbons au maïs, vous trouverez dans ce guide de quoi satisfaire le passionné d’Halloween qui sommeille en chacun de nous.

Qu’est-ce qu’Halloween

Halloween, la contraction de « All Hallows’ Eve », est un jour de fête célébrée le 31 octobre de chaque année. Cette célébration marque la veille de la fête chrétienne occidentale de la Toussaint et initie la saison de la Toussaint. Celle-ci dure trois jours et se termine par le jour de la Toussaint.

Les origines d’Halloween

img_5ebae4e4060af.jpgLes débuts d’Halloween remontent à l’ancienne fête de Samhain chez les Celtes de l’ancienne Grande-Bretagne et d’Irlande. Sur les calendriers contemporains, le jour correspondant au 1er novembre était considéré comme le début de la nouvelle année. Cette date marquait le début de la période hivernale, la date à laquelle les troupeaux revenaient des pâturages et où les droits sur les terres étaient renouvelés. On croyait que pendant la fête de Samhain, les âmes de ceux qui étaient morts revenaient dans leurs foyers, et que les personnes qui étaient mortes au cours de l’année retournaient dans l’autre monde. Les habitants allumaient des feux de joie sur les sommets des collines pour raviver les feux de leurs foyers afin d’éloigner les fantômes. Parfois, ils mettaient des masques et autres déguisements pour éviter d’être reconnus par les fantômes que l’on croyait présents. C’est ainsi que des personnages tels que les magiciens, les clochards, les fées et des démons ont été associés à Halloween. On pensait également que cette période était propice à la divination sur des sujets comme le mariage, la santé et la mort. Lorsque les Romains ont conquis les Celtes au 1er siècle de notre ère, ils y ont ajouté leurs propres fêtes de Feralia, commémorant la mémoire des morts, ainsi que de Pomona, la déesse des récoltes. Lorsque de nombreux immigrants irlandais sont arrivés aux États-Unis au milieu du XIXe siècle, ils sont venus avec leurs coutumes d’Halloween et au XXe siècle, Halloween est devenue l’une des principales fêtes américaines, en particulier chez les enfants.

Halloween d’aujourd’hui

Considérée comme une fête laïque, Halloween est aujourd’hui associée à un certain nombre d’activités. L’une d’entre elles est la pratique de faire des blagues généralement inoffensives. Les participants portent des masques et des costumes pour les fêtes et pour la distribution de bonbons ou de friandises. On pense que cette pratique dérive de la pratique britannique qui consiste à permettre aux pauvres de mendier de la nourriture, appelée « soul cake ». En plus des squelettes et des chats noirs, la fête a incorporé des êtres effrayants comme les fantômes, les sorcières et les vampires dans la célébration. Un autre symbole d’Halloween est une citrouille évidée — à l’origine un navet — sur laquelle est sculpté un visage démoniaque et dont une bougie allumée est placée à l’intérieur.

Quelles sont les traditions culinaires d’Halloween

Halloween est l’une des seules fêtes où l’on ne se réunit pas autour de la table pour un grand repas de famille. Cela dit, elle implique de nombreuses traditions culinaires, dont certaines sont très anciennes. On sculpte des citrouilles, les enfants font du bobo pour avoir des pommes, et les bonbons et autres friandises sont consommés en grande quantité.

Les traditions culinaires d’Halloween aux États-Unis

img_5ebae47915311.jpgLes rituels effrayants d’Halloween trouvent leur origine dans les anciennes fêtes celtiques des récoltes du nord-ouest de l’Europe. Au XIXe siècle, les immigrants irlandais ont introduit cette fête sur les côtes américaines, où elle est devenue très populaire. Outre les bonbons et autres friandises que les enfants réclament en frappant aux portes pendant Halloween, les mets traditionnels confectionnés pour Halloween aux États-Unis sont le cidre, les pommes caramélisées et les graines de courge grillées.

  • Les pommes au caramel : c’est une friandise traditionnelle d’automne particulièrement appréciée des enfants à l’occasion d’Halloween. En effet, les pommes fraîches sont empalées sur des bâtonnets en bois et plongées dans du caramel sucré et collant — le plus souvent roulées dans des noix ou des bonbons pour leur donner un aspect plus décoratif.
  • Les graines de courge grillées : un des plats préférés d’Halloween, les préparer est une excellente activité pour les enfants. Transformez leur fabrication en une tradition familiale chaque année à l’heure de la sculpture du potiron.
  • Les biscuits glacés à la citrouille et aux épices : l’automne est la saison des citrouilles, et ces biscuits à la citrouille sont parfaits pour Halloween ou Thanksgiving.
  • Les boules de popcorn : Des générations d’Américains ont de bons souvenirs des boules de popcorn de grand-mère, ces petites sphères de perfection sucrée faites à la main et chargées d’amour.
  • Les friandises caramélisées aux cacahuètes : c’est une bonne vieille friandise aux arachides beurrées, comme celle que grand-mère faisait. Elle est parfaite pour faire partie d’un assortiment de sucreries de fête ou comme friandise savoureuse pour les festivités d’Halloween.

Les traditions en pâtisserie d’Halloween en Angleterre

img_5ebae48ea4b50.jpgCertains des plus populaires mets traditionnels d’Halloween en Angleterre viennent d’Irlande. Nous avons compilé ici une liste de spécialités culinaires traditionnelles d’Halloween provenant de diverses régions des îles britanniques.

  • Le Boxty (crêpes aux pommes de terre) : La recette traditionnelle combine la pomme de terre crue râpée, les restes de pomme de terre en purée et la farine.
  • Le Colcannon : c’est un merveilleux mélange de purée de pommes de terre et de chou ou de chou vert dans lequel on place des charmes pour prédire l’avenir.
  • Le gâteau de l’âme : c’est ce gâteau qui est laissé chaque 31 (avec du vin, un peu comme le hachis par le père Noël) pour les morts. De nos jours, cette tradition est devenue le « Barmbrack », une sorte de pain au thé fruité, dans lequel des charmes sont cuits, comme une version plus compliquée des charmes du Colcannon.
  • Le cidre : comme c’est la saison des pommes, un certain nombre d’options pour Halloween impliquent ce fruit savoureux, notamment la consommation de cidre (uniquement pour les plus âgés) et le saupoudrage de pommes.
  • Les pommes caramélisées : ce sont des pommes recouvertes d’une couche de caramel dur et craquant, fabriquées à partir d’un sirop de sucre chauffé à une température de caramel dur.
  • Le tanghulu ou confiserie de fruits chinois : à la différence des pommes caramélisées, des petits fruits sont enfilés sur une brochette et enrobés d’un mélange de sirop de sucre similaire donnant un aspect ondulé.

La tradition culinaire d’Halloween en Irlande

img_5ebae43ac901a.jpgLorsqu’on célèbre le 31 octobre en Irlande, on ne pense pas seulement à Halloween, mais aussi à Samhain, la fête irlando-celtique du souvenir des morts qui se tient la veille du 1er novembre. Il semble que ce festival ait été englouti par Halloween, mais la Samhain irlandaise est toujours très présente dans tout le pays. L’un des aliments les plus populaires servis lors de ce festival est le Barm Brack ou Barnbrack. Il s’agit d’un pain garni de fruits et cuit avec d’autres petits objets à l’intérieur pour prédire l’année à venir. Une bague à l’intérieur signifiait trouver le véritable amour et se marier ; un bouton à coudre signifiait que vous ne vous marieriez jamais ; un chiffon prédisait la pauvreté et une pièce de monnaie vous rendrait riche. Comme vous pouvez l’imaginer, chaque membre de la famille choisissait sa pièce avec soin. Aujourd’hui, même les supermarchés vendent le pain (Barnbrack), mais le seul charme que vous trouverez à l’intérieur n’est généralement que la bague. En Irlande, les plats traditionnels servis à Halloween comprennent le colcannon, le boxty (des galettes de pommes de terre généralement cuites sur une plaque de cuisson), le Barm Brack (ce fameux gâteau aux fruits contenant des charmes), le ragoût irlandais, le pain soda et la tarte au bœuf et à la Guinness irlandaise.

La tradition culinaire d’Halloween en Écosse

Les pratiques et les rituels qui ont débuté dans les fiefs celtiques tels que l’Écosse, l’Irlande et l’île de Man, ont été transmis — et ont évolué — à travers les générations. Les traditions culinaires écossaises et irlandaises ont toujours été les mêmes pour Halloween. Cependant, le « Fouarag » a été largement oublié, sauf dans les communautés de langue gaélique.

Les activités les plus importantes d’Halloween, comme la cuisine aux pommes, visaient à deviner l’avenir à cette période liminale de l’année. Le fooarag ne faisait pas exception et on mettait divers objets dans un bol de gruau cru mélangé à de la crème et du sucre — beaucoup l’ont récemment remplacé par de la purée de pommes de terre — et chaque invité, souvent avec les yeux bandés, recevait une cuillère pour prendre sa part.

Les objets découverts étaient ensuite utilisés pour prédire l’avenir de cette personne. Une bague signifiait un mariage à venir, la pièce de monnaie donnait une bonne fortune, le bouton signifiait que vous alliez vivre une vie de célibataire et que si vous receviez le dé à coudre, vous deviendriez célibataire. Des ajouts plus modernes, comme un bréchet, indiqueraient que celui qui le trouve reçoit ce que son cœur désire, tandis que le fer à cheval lui porte chance.

Quels sont les ingrédients couramment utilisés dans les pâtisseries Halloween

img_5ebae46623560.jpgLa nourriture traditionnelle d’Halloween est basée sur les restes de chair de citrouille. Il existe de nombreuses et délicieuses recettes de citrouille dans le monde, comme celle de la tarte à la citrouille, mais la majorité des mets confectionnés à l’occasion d’Halloween utilisent des ingrédients principaux qui sont : les restes de chair de citrouille, les pommes de terre, les pommes et autres fruits, les farines, les sucreries et autres confiseries. En fait, la quantité de sucreries consommées à Halloween est largement supérieure à celle de Noël et de la Saint-Valentin.

Conclusion

img_5ebae44a18505.jpgLes traditions culinaires d’Halloween sont très amusantes à perpétuer. En trouvant une liste de nouvelles recettes à essayer, vous rendrez chaque fête d’Halloween unique et spéciale à sa manière. Que ce soit une tarte à la citrouille, un pain à la citrouille ou des pommes au caramel, nous espérons que ce guide vous aura inspiré pour mettre de la musique effrayante et vous mettre au four. Vous avez des traditions d’Halloween préférées ou des recettes de votre cru ? N’hésitez pas à les partager avec nos lecteurs dans les commentaires.