Moule à charnière

Le moule à charnière fait un peu figure d’intrus dans l’univers des moules.
Souvent malaimé et peu utilisé, il est l’incompris de la famille. Mais pourquoi ? ?

D’abord qu’est-ce que c’est qu’un moule à charnière ?

C’est un moule dont le fond et le contour sont amovibles et dont la cohésion est rendue possible grâce à une charnière présente sur le contour ou cercle.
On en trouve de différentes tailles et de formes variées mais les matériaux utilisés sont presque invariablement métalliques.
Si vous êtes un inconditionnel du verre ou du silicone, le moule à charnière ne vous intéresse probablement pas beaucoup mais vous pouvez cependant lire la suite.

Quelle est son utilité ?

Du fait qu’il bénéficie d’un fond amovible, il présente la particularité unique et ô combien appréciable de ne pas nécessiter d’être retourné pour démouler son contenu.
Cela n’a rien d’un détail s’il vous arrive de cuire des produits délicats qui restent fragiles même après cuisson.
Si vous avez déjà détruit un cheesecake en le démoulant, c’est que vous n’avez pas utilisé un moule à charnière.

Concrètement, comment ça marche ?

Dans l’idéal (nous aborderons les problèmes qui fâchent un peu plus loin), il suffit de l’utiliser comme un moule ordinaire, sa spécificité n’intervenant qu’au moment du démoulage.
Lorsque votre cheesecake (ou n’importe quelle autre préparation) est cuite, sortez votre moule à charnière du four et posez le sur un socle de diamètre légèrement inférieur à celui du fond de façon à ce que le moule soit au-dessus de votre plan de travail.
Après l’avoir laissé refroidir quelques minutes, simplement pour ne pas vous brûler, actionnez la charnière en la tirant vers vous délicatement mais fermement tout en prenant bien soin de tenir correctement le moule afin qu’il ne chute pas.
Le contour se détache du fond et vous pouvez le descendre sur le plan de travail sans risquer d’endommager votre cheesecake.
Ensuite, vous n’avez plus qu’à le faire glisser depuis le fond du moule sur une grille ou un disque en carton.
Félicitations, votre cheesecake est démoulé sans que vous ayez eu besoin de le retourner !

Pourquoi n’est-il pas davantage utilisé ?

Parce que si un bon moule à charnière est un outil presque indispensable, un tel moule mais de mauvaise qualité est vite cauchemardesque.
Toutes les étapes passées en revue sous l’intertitre précédent peuvent tout simplement capoter si le moule est défectueux.
Voici la liste des pièges à éviter:

Le fond disjoint

Il arrive parfois avec des moules de mauvaise qualité que lorsque vous versez votre masse dans celui-ci, elle s’échappe par le fond.
C’est que le système de fermeture n’est pas tout à fait étanche.
Si vous êtes victime de ce vice de fabrication et que vous ne puissiez pas échanger votre achat, utilisez simplement une feuille de papier sulfurisé.
Il en existe qui sont déjà taillées dans la forme du moule et qu’il suffit de mettre à l’intérieur de ce dernier.
Ces feuilles sont apellées des chemises

Le moule qui attache

C’est la mauvaise surprise par excellence, tout s’est bien passé jusqu’à la fin de la cuisson mais lorsque vous ouvrez la charnière, la préparation reste collée au cercle.
Ne jetez pas votre moule, mais prenez bien soin de le graisser généreusement la prochaine fois.
Vous pouvez éviter ce désagrément en optant systématiquement pour un moule à charnière antiadhérent.

La charnière bloquée

Deux possibilités pires l’une que l’autre : vous ne parvenez pas à fermer votre charnière, le moule est donc inutilisable.
Vous ne parvenez pas à ouvrir votre charnière, c’est moins grave mais du coup n’importe quel autre moule aurait aussi bien fait l’affaire puisque vous allez devoir retourner votre cheesecake au risque de le casser.
Si vous avez utilisé votre moule à charnière pour la confection d’une charlotte, c’est plus compliqué.
Pour éviter ce genre d’incident, pensez à vérifier le mécanisme lors de votre achat.
Si la charnière s’ouvre et se ferme trop facilement ou si, au contraire, vous devez forcer considérablement pour l’ouvrir et la fermer, cela risque de se détériorer avec le temps.

Comment bien choisir son moule à charnière ?

Il existe une grande variété de moules à charnières disponibles sur le marché.
Afin d’éviter les désagréments listés ci-dessus, ne vous précipitez pas obligatoirement sur les premiers prix.
Un moule à charnière de piètre qualité ne présente aucun avantage.
Optez de préférence pour un moule antiadhérent, le mécanisme de la charnière doit être visiblement robuste et s’ouvrir et se fermer sans difficulté particulière.
L’acier employé doit être de qualité et résistant, si le moule se déforme à la main, ne résistant pas à la pression (n’abusez pas non plus, n’allez pas plier tous les moules de votre fournisseur), n’insistez pas.

Où l’acheter ?

Bien entendu l’idéal est de pouvoir faire votre achat dans un magasin physique où vous pourrez manipuler et vérifier la qualité de votre moule à charnière avant l’achat.
Toutefois, il existe de nombreuses possibilités de faire votre achat en ligne.
Que vous choisissiez un site marchand de grande envergure ou un site spécialisé dans le matériel de boulangerie, pâtisserie et restauration, le plus important est de vérifier, avant d’effectuer votre achat, que le site en question propose une bonne politique de retour des produits en cas de problème.

Combien ça coûte ?

Ce n’est pas le plus onéreux des ustensiles que vous pouvez avoir dans votre laboratoire.
Comptez entre 10 € et 100 € en fonction de la taille et de la spécificité du moule.
Il existe des lots de plusieurs moules de différents diamètres.
Cela peut constituer une bonne affaire en tenant compte de ce qui a été dit plus haut.

Julien

Alban

Complètement accro au sucre, que je consomme heureusement sur mon vélo. Me voici à créer un nouveau blog et à écrire sur la pâtisserie. Je pratique de façon assidue depuis 4 ans maintenant et j'aimerais aujourd'hui vous faire partager ma passion. Objectif 2020, obtenir le CAP pâtissier.
En cours ( 4 min) : Moule à charnière