Seigle

Céréale voisine du froment, le seigle est cultivé surtout dans les régions nordiques, en montagne et sur les terrains pauvres. Emplois Le seigle s’utilise en farine et en flocons, qui sont un des composants du birchermuësli.

Qu’est-ce que le seigle ?

Le seigle est une plante graminée originaire, semble-t-il, des régions d’Asie centrale, dont le nom scientifique est Secale cereale, était assez répandu au Moyen-Âge même sous nos latitudes et était à la base de l’alimentation des pauvres. Ses lieux de prédilection sont les sols arides et froids.

Nous la connaissons surtout sous forme de farine. Beaucoup moins riche en protéines que le blé, le seigle est donc aussi plus pauvre en gluten. Il produit un pain très lourd, qui laisse moins que ce à quoi nous sommes habitués, mais qui présente une caractéristique qui le rend adapté aux régimes alimentaires et en particulier aux régimes amaigrissants : il retient très bien l’humidité grâce à des sucres à longue chaîne, appelés pentosani, qui ont tendance à se lier très facilement avec l’eau. C’est pourquoi il a également tendance à gonfler dans l’estomac, ce qui donne une sensation immédiate de satiété. Son taux d’humidité élevé le rend également plus facile à conserver dans le temps que le pain de blé.

Considéré comme un perdant, le seigle, une céréale qui n’était utilisée correctement que dans certains pays particuliers tels que la Russie, la Pologne et la Scandinavie, est aujourd’hui réévalué et apprécié dans le reste du monde et est recherché avec un intérêt croissant pour ses caractéristiques nutritionnelles. Le seigle appartient à la même famille de plantes herbacées que le blé et l’orge, mais lorsqu’il a poussé avec ses cousins plus appréciés, il a été arraché car il était apprécié au même titre que les mauvaises herbes qui infestaient les champs. La Russie a toujours été le pays qui a cultivé le plus de seigle, en exploitant les caractéristiques de résistance de la plante qui pousse même dans des conditions climatiques extrêmes, mais le Canada est également un producteur équitable, même si la majeure partie du seigle produit dans ce dernier pays est utilisée pour la production de whisky canadien.

Comment utiliser le seigle en cuisine ?

Un des avantages de la consommation de seigle est aussi d’encourager un éventuel régime alimentaire, car cette variété de céréales est si riche en glucides qu’elle augmente la sensation de satiété que l’on ressent déjà après en avoir mangé quelques bouchées.

Parmi ses caractéristiques nutritionnelles, le seigle est riche en vitamine E, calcium, potassium et fer. Il est également une bonne source de fibres alimentaires, bien plus que le blé, car le seigle est plus difficile à raffiner que le blé et conserve donc une plus grande quantité de nutriments.

Autres utilisations du seigle

Les utilisations du seigle sont très variées, il peut être transformé en farine pour faire du pain mélangé à de la farine de blé, ou même servir d’aliment pour le bétail, et reste l’un des ingrédients clés pour la production de whisky multigrain mais aussi pour produire certaines variétés de vodka et de gin.

Si seules les céréales peuvent être utilisées à des fins alimentaires, dans le cas du seigle, les baies entières peuvent également être utilisées, bouillies et cuites sont une excellente alternative à un bol de flocons d’avoine, tandis que les germes, sucrés et parfumés, peuvent être utilisés dans une salade.

Le seigle est-il adapté aux coeliaques ?

Bien qu’il ne constitue pas une solution alimentaire adaptée aux cœliaques, le seigle a une teneur en gluten beaucoup plus faible que le blé et les autres céréales.

Comment est cultivé le seigle ?

La culture du seigle est également bonne pour le sol et l’agriculture biologique, avec ses racines profondes, elle absorbe les nutriments des couches les plus profondes du sol, le stabilise contre l’érosion et sa vitesse de croissance lui permet de concurrencer à armes égales les mauvaises herbes les plus agressives.

Julien

Alban

Complètement accro au sucre, que je consomme heureusement sur mon vélo. Me voici à créer un nouveau blog et à écrire sur la pâtisserie. Je pratique de façon assidue depuis 4 ans maintenant et j'aimerais aujourd'hui vous faire partager ma passion. Objectif 2020, obtenir le CAP pâtissier.
En cours ( 3 min) : Seigle