Miel

Le miel est un produit sucré fabriqué par les abeilles à partir du nectar des plantes, qui est recueilli, transformé et emmagasiné dans les rayons de la ruche. Le miel est extrait de ces derniers par centrifugation, puis filtré et épuré. Nourriture des dieux dans l’Antiquité, il a été le principal produit sucrant jusqu’à ce que le sucre le remplace. Fraîchement extrait, il est liquide mais cristallise facilement, car c’est une solution sursaturée de glucose, de fructose et de saccharose, il redevient liquide et transparent lorsqu’on le chauffe.

Qu’est-ce que le miel ?

Le miel est une substance très sucrée, très riche en minéraux et en vitamines qui sont excellents pour notre corps. Nous connaissons mieux les propriétés du miel.

Le miel est une merveille de la nature que l’homme, dans son histoire, a rapidement appris à exploiter en tant qu’aliment et en tant que produit de confiserie, et a tout aussi rapidement appris son potentiel bénéfique et curatif.

Le miel est constitué presque exclusivement de sucres, principalement de fructose et de glucose, et constitue donc un aliment à haute valeur nutritive, exceptionnel s’il est pris avant un effort physique car les énergies du glucose sont immédiatement utilisables par l’organisme, tandis que celles du fructose vont constituer une réserve d’énergie prête à l’emploi, comme le savent bien les athlètes qui l’utilisent.

Le miel est aussi facilement digestible, il peut donc être pris par les personnes malades qui ont du mal à manger autrement, quelques cuillères à café dissoutes dans un verre d’eau chaude suffisent pour revigorer même les personnes les plus affaiblies. Composé de sucres, le miel fournit environ 310 Kcal pour 100 grammes de produit. Il est évidemment déconseillé aux personnes qui suivent un régime alimentaire ou à celles qui souffrent de diabète, il est également bon pour le cerveau et le système nerveux en améliorant l’efficacité mentale.

Quels sont les différents miels ?

Voici la liste des différents miels et appellations que l’on peut trouver dans le commerce :

Miel d’acacia clair et fin, Il provient de plusieurs régions françaises mais aussi de Hongrie, de Pologne et du Canada. Il convient comme miel de table et pour sucrer les boissons.
Miel de bruyère roux et assez épais, il vient des Landes, de Sologne et d’Auvergne. Excellent pour les cakes, les biscuits et le pain d’épice
Miel de luzerne épais et jaune, produit partout en France, il convient pour toute la pâtisserie.
Miel d’oranger clair, doré et très parfumé, il est récolté en Algérie et en Espagne, mais II est assez rare.
Miel de sapin venant des Vosges et d’Alsace, de couleur très foncée, il a une saveur maltée et douce. Employé à table et dans la pâtisserie alsacienne
Miel de sarrasin roux foncé, au goût puissant, il est produit en Sologne, en Bretagne et au Canada. Excellent pour le pain d’épice
Miel de tilleul récolté partout en France, en Pologne, en Roumanie et en Extrême-Orient, il est jaune, épais, aux arômes très prononcés, il convient pour la table et pour certaines recettes de cuisine
Le miel toutes fleurs mélange de différents miels, est le plus consommé et le moins cher. Il peut être de montagne ou de plaine.

Comment utiliser le miel en pâtisserie ?

La qualité des plantes mellifères, différentes selon les espèces et les régions, donne au miel son parfum et sa couleur. Le miel est très utilisé en confiserie et en pâtisserie non seulement pour préparer le pain d’éplce, mais aussi pour faire des biscuits, croquets, feuilletages orientaux, gâteaux, glaces, scones. il peut presque partout remplacer le sucre

Parce que le miel est un produit naturel, on lui prête facilement de multiples vertus thérapeutiques, qui sont pourtant loin d’être vérifiées scientifiquement. Mais il a depuis longtemps prouvé son efficacité – due à la petite quantité d’acide formique qu’il contient – dans les affections de la gorge. Le miel a des qualités curatives contre : Troubles digestifs, maladies cardiovasculaires, infections, grippe, fièvre, anémie.

Miel : conseils d’utilisation Le miel se prête sans problème à de nombreuses préparations dans la cuisine, ainsi qu’à son utilisation en cosmétique comme crème ou pour produire une boisson alcoolisée, composée de miel, de levure et d’eau, appelée hydromel, le fameux nectar des dieux.

Malheureusement, l’arôme que possède le miel se perd avec le temps, également en fonction de la température de stockage, qu’il serait bon de maintenir en dessous de 14 °C, pour ralentir cette dégradation, mais une fois que l’on commence à apprécier ses qualités, on doute qu’il dure longtemps dans une cuisine ! En général, la consistance, la couleur et la densité du miel sont fonction des fleurs dont le nectar a été récolté, parmi les plus connues on peut citer celle de l’acacia ou de l’orange, ainsi que celle du châtaignier ou des fleurs, mais il existe aussi des variétés peut-être moins connues, comme le miel de bruyère ou celui de trèfle.

Le choix entre les possibilités infinies qui voient le miel combiné à d’autres ingrédients pour donner vie à des plats savoureux est décidément embarrassant, ne voulant pas parler des sucreries qui en font une utilisation au moins considérée comme allant de soi, comme dans le cas de la tarte aux roses et aux fruits du panettone bien plus connu, on peut citer de nombreuses autres et surprenantes utilisations du précieux nectar.

En effet, le miel adoucit la viande de canard avec du miel et du citron, adoucit le goût fort du salami dans la salade de poivrons hongrois, ou peut donner cette touche de douceur à la sauce très spéciale aux courgettes qui la rend si agréable au palais. Le miel convient également beaucoup mieux que le sucre pour certaines boissons, dans les tisanes par exemple, ou même pour un bon thé.

En variant la qualité du miel utilisé, il est possible d’utiliser la même recette mais en l’adaptant au moment ou à l’envie, et ici un savoureux plat de scampi en sauce épicée se transforme comme par magie, selon que l’on utilise du miel de bruyère au goût délicat ou du miel de forêt au parfum et à la saveur beaucoup plus intenses.

Quels sont les apports caloriques du miel ?

100 g = 397 kcal Protéines : 0 Glucides : 76 g Lipides : 0

Julien

Alban

Complètement accro au sucre, que je consomme heureusement sur mon vélo. Me voici à créer un nouveau blog et à écrire sur la pâtisserie. Je pratique de façon assidue depuis 4 ans maintenant et j'aimerais aujourd'hui vous faire partager ma passion. Objectif 2020, obtenir le CAP pâtissier.
En cours ( 5 min) : Miel